Les pays les moins chers à visiter après du coronavirus

par Visagov | 20 avril 2020
Carte pour voyager

Le monde entier s'est arrêté à cause du COVID-19. Des pays entiers sont fermés et toute activité qui non-essentielle est paralysée. Les conséquences de la pandémie de coronavirus ne sont pas encore toutes visibles. 

L'impact économique de cette quarantaine affectera un large éventail d'industries et d'entreprises. L'industrie du tourisme et des voyages sera sans aucun doute celle qui en souffrira le plus. La plupart des voyagistes, des hôtels, des compagnies aériennes et des entreprises liées aux voyages modifient déjà leurs tarifs dans la plupart des pays et il est probable que la plupart d'entre eux auront beaucoup de mal à reprendre leurs activités une fois les mesures de confinement terminées. 

Poussés par leur besoin d'attirer à nouveau les touristes, certains des pays les plus touchés par le virus et les blocages qui en découlent deviendront les pays les moins chers à visiter après le coronavirus. Le confinement dû au Coronavirus a mis un terme à tous nos projets de voyage, mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas commencer à planifier nos prochaines vacances lorsque tout cela sera terminé. L'industrie du tourisme pourra reprendra lorsque le COVID-19 sera sous contrôle. 

Le tourisme en Italie après le coronavirus

L'Italie est tristement l'un des pays où la pandémie de COVID-19 a frappé le plus fort. Le fait de ne pas être préparé au virus a fait de leur quarantaine l'une des plus longues et, par conséquent, l'industrie du tourisme a été fortement touchée

D'ici la fin de la pandémie de coronavirus et du confinement, la plupart des grandes villes et des principales destinations touristiques seront prêtes à compenser toutes les pertes de revenus et à reprendre du poil de la bête. Tous ceux qui ont été contraints de fermer leurs portes essaieront, espérons-le, de redémarrer leurs activités.

Choisir l'Italie comme prochaine destination sera non seulement plus abordable pour votre budget, mais vous aiderez aussi énormément leur économie en réactivant le secteur du tourisme. 

Les destinations les moins chères en Italie se trouveront très probablement dans le nord. Les magnifiques villes telles que Milan, Turin ou Bologne vous accueilleront à bras ouverts, prêtes à devenir les centres culturels bourdonnants qu'elles ont toujours été depuis leurs origines romaines. 

La capitale italienne, Rome, brillera à nouveau de tous ses feux et ses rues riches en histoire, ses pizzerias, ses cafés et ses gelaterias recevront en masses habitants et les foules de touristes. 

La Croatie sera-t-elle moins chère après les restrictions de voyage ?

Depuis quelques décennies, la Croatie est une terre de contrastes économiques. Si Zagreb est l'une des villes les plus abordables d'Europe, sa ville la plus visitée, Dubrovnik, est en revanche l'une des plus chères d'Europe de l'Est.

Attirant des essaims de touristes grâce à la notoriété de Game of Thrones, Dubrovnik et les îles croates sont la principale destination de vacances en Croatie et n'ont jamais été réputées pour leur prix abordables. 

Après la crise du Covid-19, la Croatie pourrait être un bon choix pour une escapade touristique. Les entreprises du secteur touristique, qui représentent 20% du PIB du pays, seront réactivées et les prix pourraient baisser en raison du confinement, en particulier sur la côte et dans les îles. La Croatie pourrait ainsi devenir l'un des pays les moins chers à visiter après le coronavirus. 

Visiter l'Asie du Sud-Est après le coronavirus : le Vietnam

Le Vietnam est l'un des rares pays d'Asie du Sud-Est qui a réussi à rester dans l'ombre tout en promouvant un tourisme durable pour favoriser son économie locale. Ses plages vierges paradisiaques, son excellent climat, sa diversité culturelle, l’accueil chaleureux de ses habitants et ses hôtels haut de gamme abordables en font même en temps normal une excellente destination de vacances.

Si l'actuelle pandémie de COVID-19 a gravement affecté le tourisme dans le monde entier, certaines régions seront confrontées à de plus grandes répercussions en raison de la nature de leur économie. Au Viêtnam, les prix vont très probablement baisser après la crise sanitaire et ce pays sera l'un des moins chers à visiter

La baie d'Hạ Long, Phú Quốc et ses plages de sable fin, les paysages de l'île Cát Bà, le mausolée de Ho Chi Minh et Tam Cốc-Bích Động. Tous ces endroits, d'une beauté naturelle époustouflante et parmi les plus instagrammables au monde, seront la destination parfaite si vous voulez remplir vos journées de post-confinement avec des plages, des bains de soleil et une gastronomie surprenante. 

Marché vietnamien

L’Espagne après le confinement

L'industrie touristique espagnole est depuis longtemps l'un des secteurs économiques les plus importants du pays, représentant 12,5 % de son PIB.

La pandémie de coronavirus a durement frappé l'Espagne et toutes les entreprises qui dépendent du tourisme ainsi que les restaurants et les bars qui ont été obligés de cesser leur activité tel que dans de nombreux autres pays. De nombreux experts parlent de la plus grande catastrophe de l'histoire du tourisme et de nombreuses personnes dont les emplois sont directement ou indirectement liés au tourisme sont aujourd'hui au chômage. 

Il y a fort à penser que lorsque la situation commencera à se calmer, le secteur touristique espagnol sera plus que disposé à reprendre le travail dès que possible. Cela pourrait être une bonne occasion pour les voyageurs à la recherche d'offres moins chères dans certaines des destinations les plus populaires d'Espagne comme Barcelone, Madrid ou Séville. L'Espagne sera l'endroit idéal pour obtenir toute la vitamine D dont vous avez été privé pendant la longue période de quarantaine. 

Les longues heures d'ensoleillement de l'Espagne, son littoral stupéfiant, ses attractions culturelles de premier choix ainsi que sa gastronomie de renommée internationale semblent certainement être le meilleur plan pour un voyage après la confinement.

Les Caraïbes après la quarantaine

Les îles des Caraïbes (Cuba, la Jamaïque, etc.) dépendent massivement du tourisme et, bien que la progression de la pandémie de coronavirus dans la région ne soit pas encore clairement prévisible, les perspectives ne sont pas bonnes. Une baisse d’environ 75% des arrivées de touristes est prévue par la plupart des experts pour les saisons 2020 et 2021, ce qui ferait descendre leur économie aux chiffres d'avant la crise. 

En conséquence, la région sera économiquement dévastée et aura grand besoin d'une stimulation économique, qui peut être apportée par le tourisme.

Si les Caraïbes font partie de votre top 10 depuis un certain temps, c'est peut-être le meilleur moment de les explorer à un prix plus abordable tout en contribuant à la récupération de cette belle région après le confinement mondial causé par le coronavirus.

Île des Caraïbes

Las croisières : l'une des options de voyage les moins chères après le coronavirus

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un pays ou d'une destination en particulier, l'industrie des bateaux de croisière a été immensément touchée par cette crise, de mêmes que les compagnies aériennes, et sera l'un des secteurs qui proposera probablement les meilleures offres et réductions une fois la pandémie terminée.  

Les compagnies de croisières appartiennent à de grandes entreprises privées, il est donc plus probable qu'elles puissent investir ou s'endetter plus longtemps que les petits voyagistes. 

Comme la plupart des grandes compagnies de croisière opèrent à l'échelle mondiale, les options de destination des croisières ne sont pas limitées à un pays et tous les itinéraires (par exemple : du Sri Lanka à Singapour) auront besoin de nouveaux clients pour relancer les affaires et se maintenir à flot. Les croisières seront l'une des options les moins chères après la crise du coronavirus.