Cherchez-vous un visa pour États Unis?

Le visa américain et la carte verte

par Susan Blanchet | Mon 10 Aug 2020
Le visa américain et la carte verte

Que vous souhaitiez vous rendre aux États-Unis le temps d’un court séjour ou que vous prévoyiez d’y résider plus longuement, il vous faudra vous renseigner sur les différents types d’autorisation d’entrée sur le territoire. Aux États-Unis, elles sont très diverses et parfois difficiles à obtenir. En tout les cas, il s’agit d’être clair quant à la raison de votre séjour. 

On peut différencier deux principaux types de visas pour entrer aux États-Unis : le visa d’immigrant et le visa de non immigrant. Dans cet article, nous faisons le point sur les visas américains ainsi que la carte verte

Le visa américain et la carte verte

Que sont le formulaire ESTA et les Visas B1 et B2?

Pour tout séjour aux États-Unis n’excédant pas une durée de trois mois, il est nécessaire de remplir préalablement un formulaireESTA. Sans ce formulaire, votre embarquement vous sera refusé. 

L’ESTA est une exemption de visa américain, il vous permet de voyager sur le territoire américain, pour un séjour d’agrément ou d’affaires. Il est valable pendant deux ans. La demande d’ESTA se fait en ligne environ trois jours avant votre embarquement. 

Lorsque vous remplissez le formulaire, plusieurs questions vous sont posées. Une première section concerne ainsi votreidentité (vous devrez alors vous munir de votre passeport), la seconde section a trait à votre voyage et la dernière section concerne vos éventuels antécédents judiciaires. Vous devez ensuite régler les frais administratifs. 

Votre demande d’ESTA est examinée par les autorités américaines. Si la réponse est positive, votre autorisation est délivrée sous un délai de 72 heures. 

L’autorisation ESTA est électronique, aussi vous n’aurez pas besoin d’imprimer votre formulaire. Celui-ci est lié à votrepasseport individuel, il suffit donc aux agents à l’embarquement de scanner votre identité afin de retrouver votre autorisation. 

Il se peut que vous ne soyez pas éligibles au formulaire ESTA. En effet, si vous souhaitez venir aux États-Unis pendant 6 mois et pour des raisons professionnelles, il vous faudra demander un Visa d’affairesB-1. Si vous souhaitez cependant visiter les États-Unis pour une durée supérieure à trois mois, vous devrez posséder un visa tourisme B-2. Ce visa vous permettra par exemple de visiter des proches et de participer en tant qu’amateur à des événements culturels. 

À noter qu’aucun de ces visas ne vous permettent d’exercer une activité professionnelle aux États-Unis. Vous pouvez cependant associer les deux autorisations, B1 et B2, afin de profiter des avantages procurés par chacune d’entre elles.

Quelle est la différence entre visa d’immigration et carte verte américaine?

Le visa et la carte verteaméricaine sont deux autorisations de séjour différentes. Le visa permet de demeurer aux États-Unis pendant une durée limitée et pour des raisons définies, tandis que la carte verte permet de s’installer dans le pays de façon permanente. 

Lorsque vous bénéficiez enfin de votre carte verte, vous êtes considéré comme résident permanent des États-Unis. A contrario, lorsque vous détenez seulement un visa, vous demeurez visiteur. 

La carte verte, ou green card, existe car l’administration américaine fixe des quotas en terme d’immigration. Chaque année, un nombre limité d’immigrant est autorisé à obtenir ce fameux papier vert. La green card, qui n’est par ailleurs plus verte depuis plusieurs années, donne à son titulaire le statut de résident permanent. Ce dernier peut ainsi vivre et travailler aux États-Unis sans aucunes restrictions. À terme, le but de la carte verte est souvent l’obtention de la nationalité américaine. 

La procédure d’obtention de la carte verte est cependant longue et fastidieuse. Peu de candidats sont par ailleurs sélectionnés chaque année. 

Ce document si difficile à obtenir, a été créé après la Seconde Guerre Mondiale. Si au départ la carte était bien verte sa couleur a évolué au fil des années, désormais le document est constitué d’un bandeau vert foncé à son verso. 

La carte verte est accordée aux résidents permanents qui n’ont pas la citoyenneté américaine, elle leur permet de s’installer et de travailler légalement aux États-Unis sans visa. Lorsque vous obtenez votre carte de résident permanent, vous partagez certains droits et devoirs avec les citoyens américains mais vous n’avez cependant pas le droit, entres autres, de voter, ou comparaître comme juré lors d’un procès. La carte verte est, comme la carte d’identité, un document que vous devrez constamment porter sur vous en cas de contrôle. 


Quelles sont les conditions d’obtention de la carte verte?

Il existe quatre possibilités afin d’obtenir une carte verte américaine, les procédures ainsi que les délais varient pour chaque cas. 

Vous pouvez d’abord obtenir votre carte verte si l’un de vos parents ou conjoint est un citoyen américain. Ce parent pourra alors vous parrainer au titre du rassemblement familial. Votre carte obtenue, vous pourrez ensuite vous même parrainer vos enfants. Attention ce mode d’obtention ne concerne que la famille directe est exclue donc par exemple les cousins du demandeur. 

La carte verte peut également être accordée pour des raisons professionnelles. C’est à l’entreprise américaine qui souhaite vous employer d'en faire la demande. Vous devrez cependant prouver que vos compétences sont particulièrement utiles aux États-Unis et être par exemple, hautement diplômé dans votre domaine d’affaires. Cette opportunité est rare car très strictement encadrée par les services d’immigration américains

La carte verte est aussi accordée aux candidats ayant effectué un investissement d’au moins 500 000 dollars dans une entreprise américaine qui permet de créer un grand nombre d’emplois. 

L’obtention de la carte étant très complexe, les autoritésaméricaines instituent chaque année une loterie dans le cadre du programme pour la diversité des populations d’immigrés. 50 000 chanceux obtiendront ainsi le fameux document lors de la loterie organisée entre le mois d’octobre et le mois de novembre. L’inscription est gratuite mais est ouverte à un certain quota d’immigrants par pays : aussi vous ne pourrez participer à la loterie que si votre pays a un quota d’immigration vers les États-Unis assez faible. 

La carte verte concerne également les réfugiés et demandeurs d’asile. Un an après leur arrivée sur le sol américain, les réfugiés peuvent effectuer leur demande de carte verte. L’obtention de la green card s’étendra alors automatiquement aux autres membres de la famille.


Conclusion

La carte verte est un véritable sésame tant le parcours pour l’obtenir est compliqué. Ce sésame vous permet cependant de vous installer aux États-Unis sans aucune restriction. Vous pourrez même voyager hors du pays pour une durée n’excédant pas six mois. 

En effet, vous pourrez séjourner dans un autre pays et revenir aux États-Unis sans aucun problème : il vous faudra cependant vous munir de votre passeport ainsi que de votre carte verte. Si votre voyage dépasse les six mois, les autorités américaines considèrent qu’il s’agit d’un abandon de résidence permanente.

Le fait de ne pas remplir vos obligations en terme d’impôt est également un motif de perte de votre carte verte. Dès lors que vous manquez à vos obligations légales, la carte verte peut donc vous être retirée. 

Il est utile de noter que la carte verte américaine n’affecte en rien votre nationalité d’origine. C’est pourquoi vous ne pouvez pas voter : vous n’êtes pas citoyen américain. Pour devenir pleinement citoyen américain, vous devrez posséder votre carte verte depuis plus de cinq ans.


A propos de l'auteur
Susan Blanchet

Susan Blanchet
Diplômée d'histoire de l'art et de droit. Rédactrice professionnelle, elle travaille pour des agences de communication de tout horizon, mais gère aussi un blog de critiques littéraires. Sa deuxième passion après les livres et l'écriture? Les voyages bien sûr!


Obtenez votre visa

Cherchez-vous un visa pour États Unis?